Le Mythe de la Déesse Aphrodite

Le mythe de la déesse Aphrodite

Aphrodite était la Déesse associée non seulement à l'amour, mais également à la beauté, le plaisir et la procréation. Physiquement, elle était considérée comme la plus belle des déesses de l'Olympe et symbolisait la beauté féminine. 

Elle était généralement représentée comme une jeune femme très attirante et élégante, qui se vêtait de vêtements couleurs vives et se parait des plus beaux bijoux.

En tant que l'une des déesses les plus belles de la mythologie grecque, en plus de sa place parmi les douze Olympiens, Aphrodite occupait une place à part entière dans les croyances populaires de la Grèce antique. On lui attribua plusieurs symboles comme le coquillage, le miroir ou bien encore une colombe.

La naissance d’Aphrodite

La naissance de la déesse de l'amour est tout à fait unique et c'est pourquoi elle ne fait pas partie de la deuxième génération des dieux de l'Olympe.

La version la plus connue et la plus populaire nous vient de la Théogonie d'Hésiode, où il nous raconte qu'elle a été créée à partir de l'écume des eaux cristallines de Paphos, sur l'île de Chypre, lorsque le Titan Cronos avait castré son père Ouranos avant de jeter ses organes génitaux dans la mer. 

Ainsi, le mélange entre l'essence d'Ouranos avec la mer créa Aphrodite. 

Il existe cependant une autre version qui nous vient de l'Iliade d'Homère où selon lui, la déesse était la fille de Zeus et de Dioné, ce qui ferait d'elle une déesse de la deuxième génération d’olympiens.

Mais quelles que soient les différentes sources, elle est toujours représentée sous sa forme adulte comme une femme infiniment désirable et gracieuse. Elle est également toujours considérée comme faisant partie des dieux olympiens, et ce, malgré les différences entre les versions de sa naissance. 

Les amants d’Aphrodite

Aphrodite était mariée au dieu forgeron, Héphaïstos. Et la raison pour laquelle la plus belle des déesses de l'Olympe était mariée au dieu le plus laid était une question d’équilibre. 

En raison de sa grande beauté et de son désir incontrôlable, elle était considérée comme une menace pour la paix entre les dieux à cause de la jalousie qu'elle pouvait créer entre eux. C'est pour cette raison que Zeus l’avait mariée à Héphaïstos. Pour lui, ce mariage était une solution idéale pour empêcher les querelles entre les autres dieux.

Mais cette solution n'avait pas empêché Aphrodite d'avoir d'autres aventures plus tard. 

Le cœur de la déesse était en réalité tourné vers Arès, le dieu de la guerre, avec qui Aphrodite avait eu une histoire d'amour passionnée, mais secrète. C'est avec lui qu'elle a eu plusieurs enfants très connus dans la mythologie grecque comme Eros, Himéros, Déimos ou encore Harmonia.

La guerre de Troie déclenchée par Aphrodite

Aphrodite est présente dans plusieurs mythes dans la mythologie grecque. Elle joue par exemple un grand rôle dans la guerre de Troie, on pourrait même dire qu'elle était l'une des causes principales du commencement de cette guerre légendaire.

Tout a commencé lorsque Eris, la déesse de la discorde, avait constaté qu'elle n'avait pas été invitée au mariage du roi Pélée et la nymphe Thétis. Elle avait alors décidé de mettre la pomme d'or, le fruit à la tentation, sur la table du banquet. 

Cette pomme devait revenir à la plus belle femme, mais le problème est apparu quand Aphrodite, Héra et Athéna ont toutes commencé à faire valoir que leur existence correspondait parfaitement au droit à la pomme d'or. 

Mais Zeus ne pouvait pas les départager, car toutes les trois lui étaient très chères. Par conséquent, il avait passé la décision à un jeune mortel du nom de Paris.

Héra et Athéna ont fait de leur mieux pour soudoyer Paris en lui offrant la puissance et la gloire. Aphrodite, quant à elle, séduit le jeune homme en lui offrant la plus belle femme du monde : Hélène de Sparte ! 

Paris avait finalement choisi la proposition d'Aphrodite et lui donna la pomme : Hélène se rendit à Troie avec le jeune prince et devint Hélène de Troie. Et c'est ainsi que la guerre légendaire avait été déclenchée par la déesse de l'amour. 

Aphrodite avait alors naturellement soutenu Paris durant la guerre et avait même convaincu son amant Arès de se ranger avec elle et les Troyens durant le conflit.

Le culte de la déesse de l’Amour dans la Grèce Antique.

Déesse très populaire dans la Grèce Antique, elle avait de nombreux sanctuaires et temples à travers tout le pays. Le culte de la déesse était particulièrement répandu à Chypre où elle était vénérée et des rituels et prières privées lui étaient dédiées régulièrement. 

Après tout, c'est à 25 km à l'est de l'île que se trouve le berceau mythique de la déesse, l'endroit même où, selon les légendes, elle serait née. C’est à cet endroit que se trouve le Petra Tou Romiou, aussi connu sous le nom de Rocher d'Aphrodite. 

Elle avait aussi plusieurs festivals qui lui étaient dédiés. Parmi ces festivals, l'Aphrodisia était une fête du printemps en l'honneur de la déesse, célébrée principalement sur l'île de Chypre. Généralement, le festival durait 3 jours entiers et des milliers personnes de Chypre et d’ailleurs se réunissaient pour célébrer. Les participants se livraient alors à plusieurs célébrations avec de la danse et des jeux athlétiques ainsi que des rituels. 

Le premier rituel de la fête était de purifier le temple de la déesse avec le sang d'une colombe, l’oiseau sacré d'Aphrodite.

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

Nouveau compte S'inscrire